Ana VORGAN

Mes créations sont inspirées par la nature et réalisées par le biais d’un procédé ancien photographique, monochrome, le cyanotype. Chacune de mes créations est une pièce unique avec une infinité de variations possible.

Patrice MARCHAND

Remettre en question le regard. Entre dessin et peinture, des matériaux nobles à celui de la récupération, l’œuvre hybride relève toujours du vivant et de ses perspectives d’évolution.

Romane GOVIN

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours aimé les histoires de fantômes, les mystères et les choses étranges en général. Mon rêve serait de vivre une aventure mystérieuse, une vraie, et de pouvoir la raconter au coin d’un feu de camp. Je le réalise via l’encre, la gravure, la tablette graphique… Un peu tout quoi. Tant que j’ai une chance de vous intriguer et de vousfaire un peu rêver vous aussi, moi ça me a.

Jack Bernard FRADIN

Entre abstrait et réalisme, l’artiste Auxerrois est envahi par une atmosphère irréelle. La nature est un sujet constructif de ses œuvres, les couleurs et la vie jaillissent sur ses toiles et parfois il y a une audace chromatiqu.

Arunas ZEBRIUNAS

Diffusion toutes les heures de “La Belle” et “La jeune fille à l’écho”. Pour échapper à la censure soviétique, le cinéaste Arunas Zebriunas a préféré filmer le monde à travers le regard des enfants dans les années 1960.

Theo DIRKSEN

Sculpteur amateur, il trouve son inspiration dans la nature qui l’entoure et intègre ses œuvres dans son espace de vie. Les créations végétales et animales se réconcilient avec les formes géométriques dont elles sont constituées.

Francis HODBERT

« Un village autour de son clocher »

« Les églises ont été, et sont parfois encore, ignorées dans les petits villages de nos campagnes Bourguignonnes. La photographie permet de montrer la richesse des points de vue que les villageois peuvent avoir, en toute saison, sur leur clocher, sur leur église. Ils sont beaux nos villages ! »

Bernard LEBLANC

« Après 5 ans de cours de peinture à l’huile, j’ai encore du mal à « lâcher-prise » dans mes réalisations. Mais le plaisir que je ressens à peindre, m’y conduit pas à pas. »

Élisabeth BOUTHIER

« Peindre, parfois ce que je vois, et souvent ce que je ressens, m’est devenu une activité nécessaire, et j’espère vous faire partager le plaisir que j’en éprouve. En tentant de restituer la Lumière et le Mouvement, je me suis tournée vers deux éléments essentiels de notre vie, l’Air et le Feu. »